• <bdo id="o2ocs"></bdo>
  • Dernière mise à jour à 16h55 le 27/09

    Page d'accueil>>Economie

    Pourquoi la Chine doit-elle tenir fermement son propre bol de riz?

    le Quotidien du Peuple en ligne | 27.09.2019 16h25

     ? Se nourrir est le premier souci du peuple. ? Un proverbe chinois révèle l'importance significative de ? la culture culinaire ?. ? Qui est responsable de nourrir 1,4 milliard de personnes ? ? Ce problème ne concerne pas seulement un pays, mais aura un impact sur le monde entier.

    La Chine est un grand pays agricole avec une grande population. Ces dernières années, la superficie de la culture des grains s'est stabilisée à plus de 113 millions d'hectares. La production unitaire ne cesse d'augmenter avec une production alimentaire de 600 milliards de kg. à l'heure actuelle, l'autosuffisance des céréales de la Chine dépasse 95% et son autosuffisance alimentaire est de 100%. La possession de l'alimentation par personne atteint 480 kg, soit 37% supérieur au niveau moyen mondial.

    En Chine, la terre d'une superficie de 132 000 m2 a été utilisée pour cultiver des fruits. Rien que l'année dernière, 250 millions de tonnes de fruits ont été produits, représentant 31,4% de la production mondiale. La proportion des fruits dans les repas des Chinois est passée de 3 kg par personne au début de la fondation de la République populaire de Chine, à 184 kg aujourd'hui.

    L'amélioration de l'alimentation a contribué considérablement au développement physique et à la nutrition des Chinois. Les Chinois se sentent de plus en plus heureux.

    Selon un sondage, entre 1975 et 2015, la taille et le poids des enfants chinois ont connu une croissance rapide. Si l'on prend comme exemple la tranche d'age de 5 à 5,5 ans, la taille de gar?ons et de filles a augmenté de 8,0 cm et de 8,2 cm respectivement. L'espérance de vie a plus que doublé pour passer de 35 ans en 1949 à 77 ans…

    L'alimentation constitue la défense nationale invisible. Pendant les années 1970, Kissinger, l'ancien secrétaire d'état américain a dit: ?Si vous contr?lez le pétrole, vous contr?lerez tout le pays. Si vous contr?lez l'alimentation, vous contr?lerez toute l'humanité.?

    En 2020, la demande chinoise en grains atteindra 700 milliards de kg. Satisfaire une telle demande exerce une grande pression.

    En 1978, ?le système d'exploitation forfaitaire à base familiale? lancé au village de Xiaogang a réveillé la Chine endormie et a injecté une nouvelle dynamique à la production alimentaire. Depuis la mise en ?uvre des réformes et de l'ouverture, une série de mesures et de politiques adaptées à la réalité dans les zones rurales a été introduite, changeant complètement la donne de l'économie dans les zones rurales et la production alimentaire. Entre 1978 et 1984, la production alimentaire est passée de 352.25 milliards de kg à 407.3 milliards de kg, soit une croissance annuelle moyenne de 5,1% pendant 6 ans. La production alimentaire a réalisé ?une croissance continue pendant 12 ans d'affilée? à partir de 2004.

    Pour sauvegarder ?la défense nationale invisible? qui est l'alimentation, le ?13e plan quinquennal? de la Chine a proposé ?de s'adhérer fermement au système de protection des terres arables le plus strict, de défendre la ligne rouge des terres arables afin de mettre en place la stratégie qui consiste à conserver les grains dans la terre et par la technologie et d'augmenter la production alimentaire, de manière à garantir l'autosuffisance en céréales et la sécurité absolue de l'alimentation.? Conserver les grains dans la terre, c'est de défendre fermement la ligne rouge de 120 millions d'hectares de terre arable.

    ?Les Chinois devront tenir le bol dans leurs propres mains, et mettre leurs propres grains dans le bol.? Lors de la visite de Xi Jinping de la ferme Qixing dans la province du Heilongjiang en septembre 2018, il a pris un bol de riz avec les mains et a laissé un commentaire significatif: ?les grains chinois et le bol chinois?.

    Dans la nouvelle ère, tout en bien nourrissant plus d'un cinquième de la population mondiale, nous avons montré la solution chinoise à la sécurité alimentaire mondiale et au développement durable de l'agriculture.

    Le 23 juin 2019, lors de la 41e assemblée générale de la FAO tenue à Rome, Qu Dongyu, vice-ministre chinois de l'Agriculture a été élu nouveau directeur général de la FAO avec une majorité écrasante pour devenir le premier directeur général chinois de la FAO.

    Le volume de commerce de l'alimentation s'établit à 400 milliards de kg chaque année, soit seulement 2 tiers de la consommation chinoise. Si la Chine ne pouvait pas bien tenir son propre bol de riz, elle prendrait la nourriture des peuples des autres pays.

    Lors de la 1ère Conférence mondiale de l'alimentation en 1974, les représentants et les experts des différents pays ont été très inquiets parce que ?nourrir 1 milliard de personnes, ce n'est guère possible pour la Chine?. Lors de l'assemblée générale de la FAO en 1984, le gouvernement chinois a annoncé que ?les Chinois ont de quoi manger et de quoi s'habiller?.

    Lors de l'éclatement de la crise alimentaire en 2008, la Chine a défendu fermement la ligne rouge des terres arables et le taux d'autosuffisance alimentaire de manière à stabiliser l'approvisionnement alimentaire. Elle s'est vu octroyer le certificat de réduction de la faim dans les objectifs du millénaire pour le développement par la FAO en 2014 et le certificat de la réduction de la faim lors du Sommet mondiale sur la sécurité alimentation en 2015…

    ?J'ai deux rêves: un rêve ?consiste à rêver sur le pied de la plante du riz?, qui est aussi grande que le sorgho dans mon rêve ; dans l'autre rêve, ?le riz hybride (est tellement répandu qu'il) couvre le monde entier?.? Yuan Longping, ?père du riz hybride? agé de 90 ans, a mentionné publiquement plusieurs fois ses deux rêves.

    Dès sa première sortie de la Chine, le riz hybride chinois a fait l'objet de l'étude et de la campagne de promotion dans une dizaine de pays et régions du monde. La superficie de la culture du riz hybride a dépassé 7 millions d'hectares à l'étranger, avec une production d'au moins 20% en plus par rapport au riz local. La FAO a listé le riz hybride comme la technique prioritaire pour mettre fin à la pénurie alimentaire dans les pays en développement.

    La Chine a établi des centres de démonstration de techniques agricoles dans presque 100 pays et a envoyé des dizaines de milliers d'experts agricoles pour diffuser les techniques avancées dans de nombreux domaines comme la mécanisation de l'agriculture et le traitement des aliments pour aider ces pays à former des experts spécialisés en alimentation. L'assistance agricole et le soutien technique de la Chine aident le monde entier à résoudre le problème de la faim.

    Les faits prouvent que la Chine ne constitue ni un choc au marché mondial de l'alimentation, ni une menace au besoin d'importation de l'alimentation des pays en développement. Grace aux avantages institutionnels et aux moyens techniques d'exploration sans cesse, la Chine a nourri presque 20% de la population mondiale avec 7% des terres arables du monde. La Chine bien nourrie contribue à la paix et au développement du monde.

    Par journalistes Song Zijie, Cao Kun et Ma Chang au Quotidien du Peuple en ligne

    (Rédacteurs :Xiao Xiao, Yishuang Liu)
    Partagez cet article sur :
    • Votre pseudo
    •     

    Conseils de la rédaction :

    足彩网