• <bdo id="o2ocs"></bdo>
  • Dernière mise à jour à 15h23 le 26/06

    Page d'accueil>>Société

    Guizhou : des trains lents amènent les élèves des villages pauvres jusqu'aux écoles urbaines

    le Quotidien du Peuple en ligne | 26.06.2019 15h22

    Selon un article du China Youth Daily publié le 24 juin, roulant à une vitesse d'environ 40 km/h, une paire de vieux trains verts à petite vitesse a effectué presque 279 000 voyages pour les élèves pauvres dans les régions éloignées du sud-ouest de la Chine pendant 22 ans, reliant des villages pauvres à des écoles urbaines dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine).

    Le train n° 5640 part de la capitale provinciale Guiyang en desservant de grandes gares telles que Kaili et Shibing et aussi de petites gares dans des villages de minorités ethniques. Le train n° 5639 fonctionne dans le sens inverse.

    Selon la section de Guangzhou du China Railway Chengdu Group Co Ltd., des milliers d'élèves, y compris ceux allant à l'université, au collège et au lycée ont pris les trains après leur mise en ?uvre en 1997.

    Emportant au moins 700 jeunes à bord chaque fois, ces trains ont témoigné de leurs voyages des endroits pauvres afin de poursuivre leurs études, y compris des programmes de licence et de master.

    Pan Ziwen, jeune gar?on de 23 ans de l'ethnie Miao du village de Shuangshan, dans le canton de Gulong du comté de Huangping, est l'un d'eux. Il a été accepté par l'Université normale du Guizhou, faisant de lui le premier étudiant de sa famille.

    Pan Dongzi, 19 ans, prenait le train pour aller au lycée situé dans le chef-lieu de Huangping. Il marchait de chez lui chaque fois 10 minutes pour arriver à une petite gare appelée Baolanshan et y prenait un train pour aller dans le chef-lieu du comté. Peu après midi le lundi, lorsque la province a publié le résultat du gaokao, ou l'examen d'entrée à l'université, il a appris sur Internet qu'il avait obtenu 622 points grace auxquels il allait réaliser son rêve, aller à l'université.

    Depuis des générations, le train a été un passage important vers le monde extérieur pour ces villageois.

    ? Sans les trains lents, je n'aurais jamais eu l'occasion d'étudier dans une école hors de mon village et la trajectoire de ma vie aurait été changée ?, a précisé Tao Bingli de 21 ans.

    En effet, elle prenait le train pour aller entre son village natal et son lycée. Même après son entrée dans une université de Guiyang en 2016, elle prenait encore le train pour voyager de chez elle l'Université des minorités du Guizhou. La seule différence par rapport au voyage qu'elle faisait avant pour aller au lycée était que le nombre de gares avait augmenté de 2 à 6.

    Hu Guichuan, personnel d'un train lent depuis près de 22 ans a dit que la proportion des passagers élèves est en croissance, ce qui signifie que les gens des régions de minorités ethnique défavorisées et montagnardes mettent de plus en plus l'accent sur l'enseignement supérieur.

    Il a rappelé qu'à la fin des années 1990 il était rare de voir des étudiants dans leurs costumes reconnaissables dans ces voitures.

    ? J'espère que ces trains lents, bon marché et commodes existeront toujours bien qu'ils prennent beaucoup de temps ?, a-t-il ajouté. 

    (Rédacteurs :Gao Ke, Yishuang Liu)
    Partagez cet article sur :
    • Votre pseudo
    •     

    Conseils de la rédaction :

    足彩网